Vendre un bien immobilier à un promoteur : comment faire

Vendre un bien immobilier à un promoteur

Vous souhaitez vendre un bien immobilier, mais a du mal à anticiper les démarches qui s’ensuivent ? Il existe un panel de solution fait pour vous afin d’en tirer un bon prix. La plus adoptée de toutes est la vente à un promoteur immobilier. Grâce à son expertise, vous pouvez être sûr d’être dans la norme, loin des aléas et des personnes mal intentionnées.

Cependant, recourir à ce professionnel n’est pas évident, surtout quand on n’est pas habitué aux rouages du métier. La cession d’un bien immobilier à un promoteur est une transaction délicate qui exige une longue réflexion. Ci-après les explications sur ce qu’il y a à savoir sur cette opération.

Faites une évaluation de qualité pour commencer

Vendre son bien à un promoteur peut être une affaire très lucrative, de l’ordre de 30% à 50% de gain par rapport à une vente entre particuliers. Cela peut s’expliquer par le fait qu’il base la valeur dudit bien sur le projet de construction neuve qu’il va pouvoir y réaliser. Sachez que votre maison dispose de deux prix (souvent avec un écart important entre les deux).

D’un côté, il y a le prix immédiat, c’est-à-dire le tarif auquel vous pourriez vendre votre bien en l’état à un acheteur potentiel. De l’autre côté, il y a le prix potentiel constructible. C’est ce tarif qui intéresse le plus quand on se pose la question comment vendre a un promoteur. Ce dernier prix est la valeur à laquelle vous pouvez prétendre à un promoteur immobilier.

se lancer dans une transaction immobilière

Cette valeur est liée aux droits à construire qui se rattachent à votre parcelle. En général, elle dépend principalement de la localisation du bien, de la surface de plancher maximal constructible et de diverses contraintes et paramètre liés à la construction. Dans cette optique, vos chances d’obtenir un prix avantageux augment en même temps que le flux d’activités dans votre secteur.

Soyez bon négociateur

Pour un particulier, se lancer dans une transaction immobilière est une opération d’envergure. Vous devez prendre quelques précautions afin d’obtenir le meilleur prix et pour vous protéger en cas de litiges. Une négociation s’impose avant la conclusion de la vente. Bien que vous êtes dans la connaissance de la valeur promotion de votre bien, cette information n’est pas toujours suffisante.

Étant un fin négociateur, ce professionnel de l’immobilier va placer ses intérêts avant les vôtres. Ils ont tendance à se baser sur un bilan financier nommé compte à rebours, qui consiste à déduire toutes les charges du projet au chiffre d’affaires estimé de l’opération immobilière. Par conséquent, il est fortement recommandé de rester très attentif aux conditions suspensives qui vont être ajoutées à la promesse de vente.

Aussi, assurez-vous de tout noter dans le contrat les conditions de versement d’une indemnité compensatrice en cas d’avortement du projet après plusieurs mois d’immobilisation du bien. Pensez également aux petits détails qui pourraient vous échapper. D’autres experts peuvent être appelés en renfort pour plus de sécurité. En effet, s’entourer de professionnel est une garantie pour sécuriser au maximum vos intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.