Planifier une succession familiale : les meilleures solutions

Planifier une succession familiale

De nombreuses personnes pensent que la planification successorale ne concerne que les seniors. À noter toutefois qu’il n’est pas nécessaire d’atteindre 50 ans ou plus pour régler les détails de la transmission de son patrimoine. Étant donné que personne ne peut prévoir à l’avance à quel âge on va mourir, il peut être judicieux de procéder à cette opération plus tôt.

Elle permet entre autres de faire connaître vos dernières volontés en ce qui concerne vos biens. C’est aussi une manière d’éviter les conflits et les mésententes entre vos proches au moment de votre décès. Dans cet article, découvrez quelles sont les meilleures solutions pour planifier sa succession.

Établir une liste de vos priorités

Tous ceux qui veulent planifier sa succession doivent se fixer des objectifs. Il faut définir vos souhaits concernant le sort qui sera réservé à vos biens au moment de votre décès. Il est tout aussi important de penser à ce que l’on envisage pour ses proches. À noter qu’il n’y a pas de règles préétablies pour cette première étape. Chaque personne a ses priorités et ses objectifs. Cela peut être de :

  • Investir une partie de votre patrimoine pour le faire fructifier
  • Léguer une partie de vos biens à vos héritiers
  • Assurer la sécurité financière de votre famille
  • Transmettre le contrôle de votre entreprise à votre conjoint, etc.

Pour dénicher de plus amples renseignements sur le sujet, un petit détour sur le site https://pareto.be/fr/ est de mise.

Préparer son testament

Faire un bilan patrimonial

L’opération consiste à faire la liste de tout ce que vous possédez. Le bilan patrimonial est en fait un document dans lequel seront inscrits tous vos avoirs et vos dettes. Il permet notamment de savoir la situation familiale, financière, patrimoniale et fiscale d’un particulier. Plusieurs dossiers sont nécessaires pour son établissement. Ce sont entre autres :

  • Les relevés bancaires
  • Les avis d’impositions
  • Les valeurs mobilières
  • Une évaluation des biens immobiliers
  • Des déclarations de revenus
  • Les polices d’assurance
  • Un contrat de mariage ou une convention de vie commune

Pour vous faciliter la tâche, il vous est possible de faire appel à des professionnels comme un planificateur financier, un conseiller en gestion de patrimoine, un banquier ou encore un assureur.

Préparer son testament

D’emblée, il convient de préciser qu’il s’agit d’un acte par lequel une personne fait connaître ses volontés concernant le règlement de sa succession. Ce document doit être fait par écrit. À noter qu’il existe trois types de testaments à savoir :

  • Le testament olographe : il est rédigé par le testateur lui-même. Il peut le confier à un notaire ou le conserver lui-même. Dans ce dernier cas, il doit informer sa famille de son existence.
  • Le testament authentique : le contenu de l’acte est dicté au notaire par l’intéressé en présence de deux témoins. Ces derniers ainsi que le testateur doivent le signer après qu’il ait été lu par l’officier public.
  • Le testament mystique : il est rédigé et signé par le testateur lui-même puis remis au notaire dans une enveloppe fermée en présence de deux témoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *