L’Emsculpt Paris : tout ce qu’il faut savoir

chirurgie

S’occuper de son bien-être fait partie de la préoccupation de beaucoup de personnes. Cependant, faute de temps, nombreux sont ceux qui ne peuvent pas toujours faire du sport ou des activités physiques régulières. Heureusement, la nouvelle technologie ne cesse d’évoluer. Elle a fait naitre diverses techniques et plusieurs sortes d’appareil permettant de s’occuper de son corps. L’emsculpt Paris en fait justement partie. Il s’agit d’un procédé unique qui permet de renforcer la masse musculaire et réduire la masse graisseuse sans faire de chirurgie esthétique.

L’Emsculpt : c’est quoi ?

L’Emsculpt est une technique nouvelle qui est de plus en plus célèbre. Il permet d’optimiser le développement de la masse musculaire. Il est utilisé pour :

  • galber les fesses,
  • tonifier les cuisses, les bras et les mollets,
  • et pour gainer le ventre.

Si cette nouvelle technologie médicale est si prisée c’est parce qu’elle n’engage aucune opération chirurgicale. De plus, elle est bien différente de la grande majorité des technologies non invasives de remodelage corporel. En effet, ces dernières s’attaquent souvent de manière exclusive à la graisse ou à la qualité de peau. La technologie de l’Emsculpt Paris quant à elle permet d’accroitre la masse musculaire. En simultanéité, elle optimise la suppression de la graisse sans faire d’effort. Il s’agit donc d’un premier body contouring qui agit sur la graisse et les muscles en même temps.

Pour voir les effets, il est nécessaire de réaliser environ 6 séances d’emsculpt. Chaque séance consiste à viser un ou plusieurs groupes de muscles et y appliquer des contractions par machine. La technique vise particulièrement les zones du corps qui ont tendance à accumuler les graisses et à devenir rondes comme les mollets, les triceps, les biceps, le ventre et les fessiers. Certes, l’appareil ne fait pas complètement disparaitre les tissus graisseux sous cutané. Il les réduit.

Le fait que cette technique soit indolore puisqu’elle ne requiert aucun usage d’aiguille ou d’outils chirurgicaux attire aussi de plus en plus d’adeptes.

Après avoir passé 7 études cliniques indépendantes aux Etats-Unis, cette technique est devenue célèbre. En effet, les résultats des examens ont affirmé qu’elle réduit significativement la masse graisseuse et raffermit les muscles pour de vrai. Désormais, elle est aussi connue dans plusieurs pays européens dont l’Hexagone. Elle vient même d’obtenir l’agrément de la Food and Drug Administration ou FDA et elle est reconnue sans risque.

Fonctionnement de l’Emsculpt

La technique d’Emsculpt à Paris est basée sur la technologie HIFEM ou High Intensity Focused Electro-magnetic. Elle utilise un champ electromagnétique focalisé et fonctionnant avec une haute intensité pour stimuler les muscles en profondeur.

L’appareil émet des ondes électromagnétiques. Celles-ci engendrent des supramaximales qui ne sont autres que des contractions musculaires fortes qu’aucune activité physique classique ne peut provoquer. Grâce à ces tensions, les muscles se développent, se tonifient et se redessinent.

En même temps, l’énergie qui nait des opérations provoquera la dissociation des cellules grasses dans la zone traitée. A la fin de toutes les séances, une personne peut avoir un gain en masse musculaire de 18%. Elle peut également en même temps perdre jusqu’à 23% de masse graisseuse.

Pour réaliser 20 000 contractions musculaires supramaximales, il faut faire 20 000 crunchs ou squatts. Avec l’appareil, il suffit d’une séance de 30 minutes pour toucher ce score sans se fatiguer, d’où son intérêt.

Que doit-on avoir d’autres de cette technique ?

Toutes les personnes saines (c’est-à-dire qui ne sont pas malades) peuvent faire des traitements d’Emsculpt dans la ville de Paris pour redessiner leur silhouette sans effort et sans aiguille, etc. Cette technique est toutefois, non recommandée aux femmes enceintes et aux enfants. Elle l’est par contre pour les femmes en post-partum. Elle permet d’améliorer le diastasis c’est-à-dire la séparation des muscles abdominaux. Elle facilite le renforcement des muscles grands-droits qui sont désorganisés après la grossesse et l’accouchement. Il faut cependant la faire dans un délai de 3 à 4 mois après l’accouchement.

L’Emsculpt s’adresse également à toutes les personnes qui souhaitent perdre du poids sans faire du lifting. Il faut noter cependant que les patients qui sont en surpoids trop important ne peuvent pas le faire. Il leur est plutôt recommandé de faire des exercices physiques ou de suivre des régimes particuliers pour perdre du poids avant de passer à l’Emsculpt dans la capitale Paris.

Tout sur le déroulement de la séance

Chaque personne qui souhaite avoir de bons résultats doit faire au moins 6 séances d’une demi-heure chacune d’Emsculpt. Comme étant déjà dit, cela permet d’avoir 20 000 contractions.

Le patient s’allonge sur une table de traitement. Le professionnel met en place l’applicateur d’Emsculpt sur la zone à traiter. Il adapte ensuite l’intensité des contractions selon les demandes du client et sa tolérance. Le patient ne ressent aucune douleur mais plutôt des contractions similaires à celles qu’il doit ressentir lors d’une séance sportive. Des légères courbatures pourraient venir après le soin.

Les 6 séances d’Emsculpt à Paris doivent être réalisées sur une période de 3 semaines. Le patient doit donc effectuer 2 séances par semaine. Il peut aussi les réaliser en 15 jours soit 2 séances tous les 5 jours. Pour un bon entretien des résultats, les experts conseillent de refaire 1 à 2 séances annuelles.

A la différence d’une pratique sportive, la séance d’Emsculpt ne nécessite pas de repos ou de temps de récupération. Le patient peut tout de suite reprendre ses activités habituelles. Il n’a pas à mettre en œuvre des précautions singulières avant ou après la séance. Et comme il s’agit d’un traitement non invasif, la peau reste intacte après la séance. Il n’y a ni tâche ni cicatrice.

Cependant, la première séance est toujours précédée par une consultation. Le professionnel qui doit effectuer le soin pose quelques questions au patient pour savoir s’il a des antécédents douteux. Après le diagnostic, un plan de traitement est établi. Il est adapté au profil et aux besoins de la personne. A partir de ce plan, l’expert donne aussi son devis. Normalement, cette étape est non payante et n’engage le client en rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.